Les Collections Patrimoniales

« Unité recouvrée sous la diversité. »
Oiseaux IV


Les manuscrits

Plus de 390 manuscrits restituent le chantier du texte depuis les premiers brouillons jusqu’aux épreuves corrigées, en passant par les dactylographies et les manuscrits dits d’auteur, à la calligraphie étudiée. Le classement se fait par œuvre pour la poésie et par type de texte pour la prose (biographies, discours, hommages, témoignages, essais d’écriture, notes documentaires). Ce fonds comporte également une cinquantaine de manuscrits d’autres auteurs tels que Paul Claudel, René Char, ou Francis Ponge.

La correspondance

La correspondance particulière de Saint-John Perse/ Alexis Leger et de son épouse Dorothy Leger, riche de 4600 lettres, témoigne des échanges noués avec de nombreux écrivains, critiques, enseignants, traducteurs, éditeurs, administrateurs, artistes, scientifiques, politiques. La Fondation possède par exemple les lettres d’enfance de Saint-John Perse, la correspondance avec Jacques Rivière, Yves Bonnefoy, Pierre Mendès France, Rainer Maria Rilke, T. S. Eliot. Il existe également plus de 1500 correspondances échangées avec des particuliers secondaires, inconnus, ou des collectivités. La correspondance diplomatique échangée durant la période d’activité d’Alexis Leger (1914-1940) est conservée dans les dossiers diplomatiques.

La bibliothèque personnelle

La bibliothèque personnelle rassemble 3329 titres souvent annotés et dédicacés. Un quart des documents est en langue anglaise, le poète ayant longtemps vécu aux États-Unis. Si l’on remarque des ouvrages de bibliophilie, cette bibliothèque constitue avant tout une source documentaire. Le système de classification encyclopédique Dewey révèle l’étendue de sa curiosité. Trois fonds thématiques ont été cependant regroupés en raison de leur importance et de leur intérêt. Il aurait été dommage de disperser les nombreux ouvrages sur les Antilles, l’Asie et les États-Unis.

Les revues

Des revues, collections ou numéros isolés rassemblés par le poète ou par son épouse, complètent la bibliothèque personnelle. Ces 708 numéros appartiennent à 80 titres littéraires ou culturels comme les Cahiers du Sud, La Nouvelle Revue Française, Fontaine ou Planète.

La photothèque

La Fondation Saint-John Perse abrite aussi une importante photothèque. Les 4463 photographies, plaques de verre ou cartes postales présentent un intérêt biographique, voire historique. Il en est ainsi des cartes postales représentant les petits métiers aux Antilles à la fin du XIXe siècle, des photographies du Désert de Gobi en 1921, ou des portraits du poète par Lucien Clergue et Gisèle Freund.

Le musée personnel

Saint-John Perse possédait d’autre part 500 œuvres d’art et 484 objets personnels d’une grande variété (ustensiles de bureau, costumes, médailles, décorations, tissus, drapeaux, maquettes, armes). Outre ses propres dessins de jeunesse et les portraits de lui-même par divers artistes, le fonds iconographique réunit des cartes géographiques, des gravures anciennes, des œuvres d’art asiatique, des peintures, dessins ou sculptures, principalement du XXe siècle. 15 dons d’artistes contemporains sont venus récemment s’ajouter aux œuvres de peintres amis comme André Lhote, Marie Laurencin, André Dunoyer de Segonzac, Georges Braque.

Le fonds audio-visuel

Le mélomane auteur de Vents entretenait une vraie complicité avec Igor Stravinski et Edgar Varèse. Ses poèmes au large rythme ont d’ailleurs envoûté une quarantaine de musiciens des années vingt à nos jours. Parmi les 300 documents du fonds audio-visuel, on trouve sa discothèque personnelle, des adaptations de son œuvre composées entre autres par Darius Milhaud ou Paul Bowles, ses discours et des documents sur lui. Disques, cd, cassettes, partitions, vidéos, cd-rom sont les supports multiples de cette collection.

Les dossiers

Les dossiers documentaires

De nombreux dossiers complètent la donation. N’oublions pas que le poète-diplomate fut un temps conseiller pour la littérature française à la Bibliothèque du Congrés. Les images oniriques de sa poésie proviennent souvent de l’assemblage de faits bien réels relevés dans des coupures de presse. 140 dossiers documentaires à caractère encyclopédique, pour la plupart méticuleusement titrés, contiennent en effet de nombreux articles, souvent découpés dans The New York Times ou The National Geographic Magazine.

Les dossiers de presse sur Saint-John Perse

60 dossiers ou boîtes contiennent des coupures de presse sur le poète ou son œuvre. Ces dossiers ont été constitués par lui-même pour 21 d’entre eux, puis par sa femme ou par la Fondation à partir des envois de l’Argus de la presse.

Les dossiers privés et littéraires

Une cinquantaine de dossiers privés et une vingtaine de dossiers littéraires ont été réunis par l’écrivain ou par son épouse. Les dossiers à caractère littéraire concernent le plus souvent l’édition et la traduction des œuvres. Composés de notes, de correspondances et de coupures de presse, ils portent par exemple sur l’état civil, la propriété de Giens, l’œuvre littéraire ou le Prix Nobel..

Les dossiers diplomatiques

65 dossiers diplomatiques constitués de coupures de presse, notes et correspondances concernent la carrière d’Alexis Leger entre 1914 et 1940, son séjour à l’Ambassade de France à Pékin entre 1916 et 1921, Aristide Briand, l’Europe et la Société des Nations, le secrétariat général entre 1933 et 1940, la guerre 1939-1945 ou bien Charles de Gaulle.