Printemps des poètes 2017
Afrique(s), la poésie comme conception du monde

Cette année le Printemps des poètes célèbre les poésies africaines. Nous aurons le bonheur de recevoir des poètes, voix francophones diverses, et nous avons voulu ouvrir aussi ce Printemps au cinéma, à la littérature romanesque tant, quand il s’agit d’Afrique(s), la poésie ne peut être limitée à un genre. Dans les films, dans les romans, la poésie côtoie le réalisme le plus crû avec autant d’effets de vérité, de présence au monde.

Un partenariat de la Fondation Saint-John Perse, de l’Institut de l’image et des Écritures Croisées avec le Festival des Cinémas d’Afrique du pays d’Apt, le Centre interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille CIELAM et la Cité du Livre.

Vendredi 17 mars – 16h

 Lettre à Senghor de Samba Félix Ndiaye
Présenté par Dominique Wallon
– Salle Armand Lunel, tarifs : 6/7 euros

Qui était Léopold Sédar Senghor? Parce qu’il a hanté la jeunesse du cinéaste, parce qu’il a fait de la négritude une affaire d’État, parce qu’il a toujours défendu la langue française, le dirigeant et penseur sénégalais a donné à Samba Félix Ndiaye l’envie de percer ses secrets. Pour cela, le réalisateur a réveillé ses souvenirs et ceux de ses proches et il a interviewé les habitants du village natal de Léopold Sédar Senghor. Précédé par le court-métrage Les Malles de Samba Félix Ndiaye

Vendredi 17 mars – 18h

Table ronde & lectures
– Amphithéâtre de la Verrière, entrée libre

Avec Nimrod, Tanella Boni, Sylvie Kandé, Bruno Doucey et Catherine Mazauric.
Qu’est-ce qu’« écrire le français depuis les rivages de son étrangeté » ? C’est ce dont viendront nous entretenir nos invités, des poètes qui sont aussi philosophes, romanciers, essayistes ou éditeurs.

Vendredi 17 mars – 19h30

Pot de l’amitié

 Vendredi 17 mars – 20h30

La Vie sur terre de Abderrahmane Sissako
Présenté par Dominique Wallon
– Salle Armand Lunel, tarifs : 6/7 euros

 Le cinéaste mauritanien, qui vit en France, retourne à Sokolo, un petit village du Mali, retrouver son père. Ses errances dans les ruelles sont le début d’une réflexion sur la relation jamais apaisée entre l’Afrique et l’Europe. Parallèlement, il rencontre Nana et nouera avec elle une relation singulière…

Samedi 18 mars – 14h

Yeelen de Souleymane Cissé
Présenté par Dominique Wallon
– Salle Armand Lunel, tarifs : 6/7 euros

 Dans une Afrique mythologique, Nianankoro est traqué par son père, Soma, un redoutable magicien. Celui-ci veut sa mort sans que l’on sache pourquoi… Ce qui fait l’étrangeté et la force du film, c’est son ancrage dans la réalité du Mali rural contemporain, associé à un récit situé dans une époque lointaine, une époque mythique. Sommes-nous dans un conte fantastique, une épopée, un drame familial, un récit initiatique ?

Samedi 18 mars – 16h

 Afrique(s) poétique(s) : la poésie racontée, images et voix
Table ronde & lectures
– Amphithéâtre de la Verrière, entrée libre

 Avec Alain Gomis, Kossi Efoui, Sylvie Kandé et Gérard Meudal.
« On ne va pas toujours mettre des mots sur des choses comme on met des cadenas aux portes », une ballade entre cinéma, roman et poésie.

Samedi 18 mars – 18h30

Félicité de Alain Gomis
En avant-première, en présence d’Alain Gomis
– Salle Armand Lunel, tarifs : 6/7 euros

 Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d’une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Son chemin croise celui de Tabu…

Dimanche 19 mars – 14h30

 La Vie sur terre de Abderrahmane Sissako
Salle Armand Lunel, tarifs : 6/7 euros

Dimanche 19 mars – 16h

 Yeelen de Souleymane Cissé
Salle Armand Lunel, tarifs : 6/7 euros

Renseignements :

Fondation Saint-John Perse – 04 42 91 98 85
Institut de l’Image – 04 42 26 81 82
CIELAM
AFRICAPT

Cité du Livre
Printemps des poètes